COUT DE LA VIE / L'EURO FAIT FLAMBER LES PRIX / DEPUIS QUAND ???

Publié le par BIENVENUE sur le blog de ZAKK

Augmentations dans les grandes surfaces : le lait et les pâtes sont les plus touchés

 

big.jpgEntre novembre et janvier derniers, les prix des produits de grande consommation ont très largement augmenté, révèle une enquête de l'Institut national de la consommation parue dans le numéro de mars du magazine 60 millions de consommateurs. Ces hausses, qui concernent des produits de base tels que le lait, le beurre et les pâtes, atteignent jusqu'à 48%. Autre constat : l'envolée des prix touche aussi bien les grandes marques que les marques de distributeurs et les premiers prix.

 AUCHAN_LOGO.jpg

Chez Auchan, la plus forte hausse de prix enregistrée concerne un paquet de jambon de la marque Fleury Michon, dont le tarif est passé de 2,50 euros en novembre 2007 et 3,59 euros en janvier dernier, soit une progression de 44%. Les autres produits en augmentation sont surtout des yaourts (+ 40% pour Yoplait sucré), des pâtes (+ 34% pour les spaghettis Barilla Capellini), des camemberts (+ 32% pour le Président de campagne), des briques de lait (+ 23% pour Candia frais), des céréales (+ 20% pour les All Bran au chocolat), des biscuits (+ 13% pour Cadbury Fingers), ou encore des plaquettes de beurre (+ 11% pour Elle & Vire).

 

logo_carrefour_hk.jpgLe même phénomène se vérifie chez Carrefour, qui compte sur la période étudiée 20 hausses supérieures à 20%. "Au total, sur les 214 articles observés, 153 ont augmenté" note 60 millions. La palme de l'augmentation la plus importante revient d'ailleurs à cette enseigne : + 48% pour le lait bébé Candia d'un litre (vendu par 6). Les parents clients du magasin ont payé leur pack de lait 20,69 euros en janvier 2008, contre 13,99 euros quelques semaines plus tôt.

 

Intermarche.gifDans le magasin Intermarché étudié par le magazine, les pâtes enregistrent les plus fortes hausses. Cette fois, la première place du classement ne revient pas à une grande marque mais aux spaghettis Top Budget, marque de premier prix d'Intermarché (+ 44%). De la même façon, les spaghettis U Cello des magasins U augmentent de 35%, tout comme les coquillettes de marque identique.

 

logo_leclerc.jpgEnfin, souligne l'observatoire des prix de l'Institut national de la consommation, le magasin E.Leclerc de Roques-sur-Garonne (Haute-Garonne) "a modéré les hausses de prix". Ainsi, sur 143 références étudiées, "seules 38 ont subi une hausse entre fin novembre et début janvier", de 5 à 19%.

 

D'après le mensuel, l'envolée des prix des matières premières alimentaires (lait, céréales, oeufs...) ne peut être le seul élément à l'origine de ces hausses massives. Les augmentations des matières premières profiteraient avant tout aux industriels et aux distributeurs, dont les marges augmentent. "On peut imaginer qu'industriels ou distributeurs aient souhaité passer une forte hausse, en prenant prétexte de la hausse des matières premières" avance la rédaction.

 

Pour son étude, 60 millions a créé un observatoire des prix qui a procédé, depuis octobre, à quatre vagues de relevés de prix auprès des cinq principales enseignes françaises, sur leurs sites Internet. Les prix ont relevés sur les sites Ooshop.com (Carrefour), Auchandirect.fr, Expressdrive.fr (E. Leclerc), Driveu.fr (Hyper U des Herbiers) et Expressmarche.com (Intermarché d'Angers).

 

Publié dans COUP DE GUEULE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article