HOMMAGE AUX PERES DE L'ABOLITION DE L'ESCLAVAGE

Publié le par BIENVENUE sur le blog de ZAKK

Paris rend hommage aux pères de l'abolition

1848-2008 : la République française abolissait l'esclavage il y a 160 ans. Pour célébrer l'événement la Ville de Paris organise un cycle de projections sur les pères de l'abolitionnisme et les grandes figures de l'Outre-mer dès le 19 mai. Séances gratuites à l'Hôtel de Ville et à la Bourse du travail. Des combattants de la liberté nommés Victor Schoelcher, Toussaint Louverture ou Félix Ebouë. Mais qui étaient-ils ?
C'était le combat de sa vie. Parti vendre de la porcelaine pour le compte de son père, un jeune homme découvre en 1830 l'horreur de la traite des noirs en Caraïbe. Revenu en France, Victor Schoelchler n'a plus qu'une idée fixe : «se battre pour faire disparaître l'esclavage», explique Jean-Claude Cadenet, délégué à l'Outre-mer de la Ville de Paris. Le décret tant espéré est publié le 27 avril 1848 par la République française : l'abolition définitive de l'esclavage sur tous les territoires français. Cette histoire, et celle des pères de l'abolitionnisme, la délégation à l'Outre-mer veut la faire partager aux Parisiens. Du 20 au 23 mai, vous pourrez découvrir des films consacrés à Victor Schoelcher, Toussaint Louverture, esclave affranchi, général de l’armée française puis père de l'indépendance d'Haïti, ou encore au Guyanais Félix Ebouë, lui-même petit-fils d'esclave : il refuse le rattachement du Tchad à Vichy, et est l'un des premiers à rallier la France libre et le général de Gaulle.

Publié dans HISTOIRE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article