J.O. PEKIN / APRES LES TIBETAINS / LES OUIGHOURS

Publié le par BIENVENUE sur le blog de ZAKK

Histoire

Avant que les Ouïghours se sédentarisent dans le Xinjiang (ou Turkestan oriental), ils furent des nomades vivant en Mongolie. En 744 ils vainquirent les Köktürks et les remplacèrent comme maîtres de Mongolie. Le 20 novembre 762, Bögü, troisième hâkan des Ouïghours, s'empare de Luoyang, la capitale de l'Empire chinois, où il est intervenu à l’appel des Tang pour réprimer une rébellion suscitée par An Lushan. Il se convertit au manichéisme, qui fleurira au Turkestan oriental (dont le nom de Xinjiang ne remonte qu'à sa conquête par la dynastie Mandchoue en 1884) jusque vers la fin du Ier millénaire (voir les magnifiques enluminures trouvées à Qoco [Gaochang] près de Tourfan).

 

Le christianisme nestorien, qui atteignit la Mongolie et la Chine, fut longtemps présent chez les Ouïghours ; au XIVe siècle, on trouve encore un évêché nestorien à Kachgar, capitale historique du Xinjiang et, en 1289, le khan mongol de Perse (ilkhan) Arghoun envoie le moine ouïghour nestorien Rabban Sauma en ambassade auprès de Philippe IV le Bel et du roi d'Angleterre Édouard Ier avec une missive qui envisageait une attaque conjointe contre les Mamelouks.

 

La région autonome ouïghoure du Xinjiang (ou Turkestan oriental)

La très vaste région habitée par les Ouïghours, aujourd'hui partie de la Chine, est connue sous divers noms. D’abord son nom officiel : Région autonome du Xinjiang ouïghour. Puis son nom militant : Turkestan oriental. On peut aussi l’appeler Ouïghouristan, c’est-à-dire pays des Ouïghours.

 

Pendant 1008 ans, ce pays échappa au contrôle chinois, depuis la défaite de l’armée de l’Empire Tang face aux armées musulmanes, composées d’Arabes, de Tibétains et d’Ouïghours près de la rivière Talas au Kazakhstan (en 751 après Jésus-Christ) jusqu’à la conquête mandchoue de 1759. Cette conquête marqua la fin du Royaume ouïghour du Turkestan oriental. L’occupation mandchoue dura jusqu’en 1862 mais ces 63 ans d’occupation furent marqués par 42 révoltes ouïghoures. La dernière révolte, en 1863, chassa les Mandchous et un nouveau royaume indépendant vit le jour. Il fut reconnu par l’Empire ottoman, l’Empire russe et le Royaume Uni. Mais les Britanniques, craignant une expansion russe vers l’Est, persuadèrent la cour mandchoue de reconquérir le pays. Les banques britanniques financèrent la reconquête. L’armée mandchoue sous les ordres du général Zho Zhung Tang attaqua l’Ouïghouristan en 1876. Le Turkestan oriental, rebaptisé Xinjiang (autrefois transcrit Sinkiang), ce qui signifie en chinois “nouveau territoire” ou “nouvelle possession”, fut annexé à l’Empire mandchou des Qing le 18 novembre 1884.

 

La Chine nationaliste, après le renversement du “dernier Empereur” en 1911, maintint le Xinjiang dans la République de Chine. Les Ouïghours se soulevèrent à nouveau. En 1933 fut proclamée à Kachgar la République islamique du Turkestan oriental. Elle fut écrasée par les Soviétiques. En 1944, nouvelle tentative à Yili, plus au Nord. Celle-là dura 5 années, pendant lesquelles les Ouïghours administrèrent une région semi-autonome tolérée par le Kuomintang (ou Guomindang). L’expérience prit fin en 1949.

 

En 1950, un an après la victoire des communistes sur le Guomindang de Tchang Kaï-chek, l’Ouïghouristan passa sous la domination communiste chinoise, qui perdure depuis. Un nouveau soulèvement ouïghour, en 1954 à Hotan, échoua face à l’armée rouge chinoise.

 

Ces vastes territoires sont souvent comparés au Far West américain : c'est à la fois une région riche en ressources minérales naturelles (elle recèle en particulier les plus importantes réserves de pétrole et de gaz naturel de l’Empire chinois), et une région de colonisation pour les Chinois Han, qui sont en passe de reléguer les Ouïghours au rang d'ethnie minoritaire dans leur propre pays. Cette situation demeure aujourd'hui encore une grave source de tensions entre Ouïghours et gouvernement chinois.

Publié dans GEOGRAPHIE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article