QUAND NOUS BOIRONS TOUS L'EAU DE MER

Publié le par BIENVENUE sur le blog de ZAKK

Partout on manque d’eau. Et les ressourcesisponibles sont limitées. Une idée fait donc son chemin : dessaler l’eau de mer pour éviter les pénuries. La méthode est toutefois contestée, car elle n’est pas exempte de risques pour l’environnement.

Selon une étude de NUS Consulting (en janvier 2006), le prix moyen global par m3 d’eau relevé en Europe s'établit à 3,02 € par m3. Outre la France, l'étude portait sur les pays suivants : Allemagne, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni et Suède. Selon une étude de NUS Consulting (en juillet 2006) il serait de l'ordre de 1,5 US$ par m3 hors TVA.

La France est, avec 2,77 € par m3 (soit 0,0027 € par litre), dans la fourchette basse parmi les dix, après la Suède, l'Espagne et l'Italie. Les prix moyens varient entre 0,79 € le m3 en Italie et 5,12 € le m3 au Danemark. Ce sont les pays du nord de l'Europe qui sont les plus chers à l'exception de la Suède.

Le prix de l'eau correspond à l'ensemble des opérations qui concernent : la production de l'eau potable, la distribution et, dans la plupart des cas, la dépollution des eaux usées.

En 2 000, 42 % environ du prix de l’eau était lié à la distribution d’eau potable ;

31 % environ concerne la collecte et le traitement des eaux usées ;

27 % environ correspond à des redevances et à des taxes, dont la TVA.

Les redevances sont destinées à des organismes publics (comme les agences de l’eau) dont la mission est de protéger les ressources naturelles en eau et de financer des équipements pour l'alimentation en eau potable ou la protection du milieu naturel.

Image:Water drop animation.gif

 

Publié dans ACTU

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article