ARCHITECTURE / ANTI LOVAG

Publié le par BIENVENUE sur le blog de ZAKK

ANTTI-LOVAG.jpgAntti Lovag (né en 1925 en Hongrie) est un architecte « habitologue » Hongrois spécialisé dans les Maison Bulles et l'architecture organique.

Biographie

Né en Hongrie en 1925 d'un père russe et d'une mère finlandaise, Antti Lovag suit d’abord des cours d'architecture navale à Stockholm en Suède avant de poursuivre ses études à l'École des beaux-arts de Paris où il arrive en 1947.

Il fait ses armes en particulier avec l'architecte Jean Prouvé.

A partir desAnttiLovag2.jpg années 1960 Antti Lovag se dit « habitologue » et expérimente avec les architectes Pascal Haüsermann, Jean-Louis Chanéac et Jacques Couëlle l'architecture organique inspirée des formes de la nature pour imaginer des habitations plus naturelle, en harmonie avec la morphologie humaine. Il étend son travail jusqu'au mobilier des maisons qui s'adaptent aux courbes

En 1971 il entreprend la construction de la Maison Bernard, sa première maison bulle à Port-La-Galère avec le mécénat de l’industriel lyonnais Pierre Bernard.

De 1975 à 1989 il construit le Palais Bulles de Pierre Cardin à Théoule-sur-Mer achetée en 1989 par le couturier Pierre Cardin.

De 1986 à 1989 il construit sa troisième maison bulle : la Maison Gaudet à Tourrettes-sur-Loup, classée au monument historiantti_lovag3.jpgque par le Ministère de la Culture en 1998.

Sur la Côte d'Azur, Antti Lovag signe également la « Maison des Jeunes Picaud » à Cannes, le « complexe astronomique du collège Valeri » de Nice, le « complexe ludique du collège de l'Estérel » à Saint-Raphaël, le « laboratoire d'interférométrie à l'observatoire astronomique de la Côte d'Azur » à Calern.

Principales réalisations[modifier]1971 : Maison Bernard de Pierre Bernard.

1975 : Palais Bulles de Pierre Cardin à Théoule-sur-Mer.

1986 : Maison Gaudet à Tourrettes-sur-Loup.

1991 : Maison Hélène et Christian Roux à Fontaines sur Saône.

ANTTI LOVAG 4

Publié dans ARCHITECTURE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article