ARCHITECTURE / ANTONI GAUDI

Publié le par BIENVENUE sur le blog de ZAKK

Antoni Gaudi 1878Antoni Gaudí i Cornet, né le 25 juin 1852 à Reus ou Riudoms et mort le 10 juin 1926 à Barcelone, est un architecte catalan de nationalité espagnole et principal représentant de l'Art nouveau catalan (modernisme catalan). Son travail a marqué de façon durable l'architecture de Barcelone et constitue une « contribution créative exceptionnelle (...) au développement de l'architecture et des techniques de construction ». À ce titre, sous le nom d'Œuvres de Gaudí, sept de ses œuvres ont été classées par l'UNESCO patrimoine mondial de l'Humanité (le parc Güell, le Palais Güell, la Casa Milà, la Casa Vicens, la façade de la Nativité et la crypte de la Sagrada Família, la Casa Batlló et la Crypte de la Colonia Güell).

Doté d'une intuition et d'une capacité créatives hors du commun, Gaudí concevait ses immeubles de manière globale, il s'occupait aussi bien des questions structurales que des aspects fonctionnels et décoratifs. Il étudiait ses créations dans les moindres détails, intégrant à l'architecture toute une série d'ouvrages artisanaux dont il maîtrisait 450px-Casabatllo2lui-même les techniques à la perfection : la céramique, la verrerie, la ferronnerie, la charpente, etc. C'est ainsi qu'il introduisit de nouvelles techniques dans le traitement des matériaux, comme son célèbre trencadis, fait de pièces de céramiques cassées.

800px-Casa mila ag1Après des débuts influencés par l'art néogothique, comme par certaines tendances orientalistes, Gaudí aboutit à l'art nouveau (modernisme catalan), à l'époque de sa plus grande effervescence, entre la fin duXIXe siècle et le début du XXe. Cependant, l'architecte de Reus alla au-delà de l'art nouveau orthodoxe, créant un style personnel basé sur l'observation de la nature, ainsi que par l'utilisation de surfaces géométriques réglées comme le paraboloïde hyperbolique, l'hyperboloïde, l'hélicoïde et le conoïde. Bien souvent, ses réalisations ne possèdent pas d'angles droits, et sont ondulantes et asymétriques.

450px-SF - lagoL'architecture de Gaudí est aussi profondément marquée par la recherche de nouvelles solutions structurales, qu'il atteignit au terme d'une vie entièrement dédiée à l'analyse de la structure optimale de l'immeuble, intégré dans son environnement, et synthèse de tous les arts et métiers. Par l'étude et la pratique de solutions nouvelles et originales, l'œuvre de Gaudí trouve son aboutissement dans un style organique, inspiré par la nature, mais qui ne perd rien de l'expérience apportée par les styles antérieurs, une œuvre architectonique qui est une symbiose parfaite de la tradition et de l'innovation. C'est ainsi que toute son œuvre est marquée par ce qui furent les quatre passions de sa vie :

 l'architecture, la nature, la religion et l'amour de la Catalogne.

 L'œuvre de Gaudí a atteint au cours du temps une large diffusion internationale. Les études sur sa conception de l'architecture sont innombrables. De nos jours, il est admiré aussi bien par les professionnels que par le public en général : la Sagrada Família est actuellement un des monuments les plus visités d'Espagne. 278px-Fanals - 001

Le style de Gaudí

Gaudí et le "Modernismo"

La salamandre du Parc Güell, devenu emblème de l'Œuvre de GaudíLa trajectoire professionnelle du génial architecte eut une évolution sui generis, en raison de sa recherche constante dans le domaine de la structure mécanique de ses œuvres. À ses débuts, Gaudí reçut une certaine influence de l'art oriental (Inde, Perse, Japon), par l'étude des théoriciens de l'architecture historiciste, Walter Peter, John Ruskin et William Morris. On voit ce courant orientalisant dans des œuvres comme le Capricho de Comillas, le Palais Güell, les Pavillons Güell et la Casa Vicens. Plus tard, il suivit le courant néogothique, à la mode du moment, respectant les avis de l'architecte français Viollet-le-Duc. On perçoit ce courant dans le Colegio de las Teresianas, le Palais épiscopal d'Astorga, la Casa Botines et la Casa Bellesguard, de même que dans la crypte et l'abside de la Sagrada Família. Finalement, la trajectoire de Gaudí aboutit à son étape la plus personnelle, avec un style naturaliste, individuel, organique, qui trouve son inspiration dans la nature; c'est dans ce style qu'il réalisa ses œuvres majeures.

Durant sa période étudiante, Gaudí eut l'occasion de contempler une collection de photographies que l'École d'Architecture possédait, sur l'Égypte, l'Inde, l'art persan, maya, chinois et japonais, de même que sur les monuments islamiques espagnols, qui le marquèrent profondément, inspirant nombre de ses œuvres

De même, il étudia avec soin le livre Plans, elevations, sections and details of the Alhambra, de Owen Jones, ouvrage qui appartenait à la bibliothèque de l'École (Gijs van Hensbergen, Antoni Gaudí). Aux arts nasride et mudéjar, il emprunta de nombreuses solutions structurales et ornementales qu'il appliqua à ses œuvres, avec des variantes et une certaine liberté de style. Un aspect marquant que Gaudí emprunte aux arts islamiques est celui de l'espace indéfini, la conception de l'espace sans limites structurées; un espace qui acquiert un sens séquentiel, fragmenté, à travers des petites cloisons ou des ouvertures translucides, qui créent la séparation sans les barrières compactes qui délimiteraient un espace uniformément fermé.

800px-Reptil Parc Guell BarcelonaMais à n'en pas douter, le style qui influença le plus Gaudí fut l'art gothique qui, à la fin du XIXe siècle, connaissait un grand mouvement de renaissance, grâce surtout à l'œuvre théorique et restauratrice de Viollet-le-Duc. L'architecte français soutenait qu'il fallait étudier les styles du passé et les adapter au présent sous une forme rationnelle, en tenant compte de la raison tant structurale qu'ornementale. Cependant, pour Gaudí, le gothique était "imparfait", car malgré l'efficacité de certaines de ses solutions structurales, c'est un art qu'il fallait "perfectionner". Selon ses propres termes:

Finca Guell«L'art gothique est imparfait; il n'en est qu'à la moitié de la solution; c'est le style du compas, de la formule de la répétition industrielle. Sa stabilité se base sur l'étaiement permanent par les contreforts; c'est un corps défectueux qui se soutient par des béquilles.(...) La preuve que les œuvres gothiques sont d'une plastique déficiente, c'est qu'elles produisent la plus grande émotion quand elles sont mutilées, couvertes de lierre, et illuminées par la lune».

Après ces influences initiales, Gaudí aboutit au "Modernismo" (Art nouveau catalan) dans sa période de plein

450px-Maqueta funicularL'épanouissement, dans les années charnières entre le XIXe et le XXe siècle. À ses débuts, le Modernismo trouve son inspiration dans l'architecture historiciste, car pour les artistes modernistes, le retour au passé est une réaction contre les formes industrielles imposées par les nouveaux progrès technologiques produits par la Révolution industrielle. L'utilisation des styles du passé prétend représenter une régénération morale qui permette à la nouvelle classe dirigeante, la bourgeoisie, de s'identifier avec des valeurs qu'elle reconnaît comme ses racines culturelles. Ainsi, la résurgence de la culture catalane, dans la deuxième moitié du XIXe siècle (la Renaixença) conduit à adopter les formes gothiques comme style "national" de la Catalogne, avec la prétention de conjuguer nationalisme et cosmopolitisme, de s'intégrer au courant modernisateur européen .

Quelques traits essentiels du "Modernismo" : un langage anticlassique hérité du romantisme, avec une tendance à un certain lyrisme et subjectivisme; un lien revendiqué de l'architecture avec les arts appliqués et les professions artistiques, qui créent un style particulièrement ornemental; l'utilisation de nouveaux matériaux, qui crée un langage constructif mixte, riche en contrastes, qui recherche l'effet plastique de l'ensemble; un fort sentiment d'optimisme, et de foi dans le progrès, qui produit un art exalté et emphatique, reflet du climat de prospérité du moment, surtout dans la classe bourgeoise.

sagrada-familia-spires.jpg

Publié dans ARCHITECTURE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article