CADEAUX DES STARS / MUSEE DE LA MARINE / PARIS

Publié le par BIENVENUE sur le blog de ZAKK

Cadeaux des Tsars

La diplomatie navale dans l'alliance franco-russe (1891-1914)

vendredi 28 mai 2010 - dimanche 3 octobre 2010

affiche_tsarsmin.jpgDans le cadre de l’année France-Russie 2010, le musée national de la Marine consacre une exposition au contexte maritime de l’Alliance franco-russe qui donna lieu à l’échange de nombreuses visites. Alors très populaires, les rencontres diplomatiques étaient des plus festives et les cadeaux des Tsars particulièrement précieux…

 

Une Alliance sous le signe de la Marine

L’idée d’une Union franco-russe face à la Triple Alliance (Empire allemand, Autriche-Hongrie, Italie) se concrétise en 1891 : l’empereur Alexandre III accueille chaleureusement les représentants français à Cronstadt, avant–poste maritime de Saint-Pétersbourg. Après la visite des marins russes à Toulon en 1893, les deux pays ratifient une convention militaire. Empereurs et Présidents se rencontrent régulièrement dans les plus célèbres ports français et russes jusqu’en 1914 ; l’échange de précieux cadeaux symbolisent alors l’entente fraternelle entre les deux gouvernements.

 

Engouement populaire et industrie du souvenirs

Témoins de l’enthousiasme suscité par l’Alliance et outils de communication au service du politique, de nombreux objets, véritables produits dérivés sur le thème de l’amitié franco-russe, sont fabriqués et largement diffusés. Certains collectionneurs se passionnent pour cette production de masse alors inédite. L’ensemble de plusieurs milliers d’objets de toutes natures amassé par Philippe Deschamps fait figure d’exception. L’esprit de cette collection, présentée au sein d’un éphémère musée Nicolas II à Paris avant que son propriétaire ne décide de les distribuer à plusieurs villes et institutions, est évoqué dans l’exposition.

 

Les cadeaux russes

Reflets de la culture russe et symboles de l’amitié avec la France, les cadeaux des tsars sont de différentes natures. Les uns sont des tableaux exécutés par les plus célèbres peintres de marine russes, tels Léonid Blinov, Alexeï Bogoliubov, Nikolaï Gritsenko ou Mikhaïl Tkatchenko ; ils fixent sur la toile les plus importantes rencontres franco-russes à Toulon, Cherbourg ou Cronstadt. Les autres sont des pièces d’orfèvrerie issues des meilleurs ateliers de Saint-Pétersbourg ou de Moscou ; ces coupes, boîtes de présentations, coffret et même sculpture, en or ou en argent, rehaussés de pierres précieuses ou d’émaux portent les poinçons prestigieux de Fabergé, Braguine, Gratchev frères, Khlebnikov ou Ovtchinnikov, pour la plupart fournisseurs brevetés de la cour impériale de Russie.

 

Dans le contexte particulier de l’Alliance franco-russe, l’exposition du musée national de la Marine met ainsi, pour la première fois, l’accent sur l’importance de l’industrie du souvenir et elle rassemble surtout des cadeaux impériaux qui sont autant d’œuvres d’art inconnues du public bien que conservées dans les collections publiques françaises.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article