UNE FLEUR / LE PAVOT

Publié le par BIENVENUE sur le blog de ZAKK

pavot-13.jpgOn appelle pavots toutes les papavéracées du genre Papaver, regroupant plusieurs espèces allant du coquelicot (Papaver rhoeas) au pavot à opium (Papaver somniferum). Les pavots ont de grandes fleurs solitaires, souvent très colorées, à quatre pétales satinés et légèrement froissés, à sépales caducs. Les étamines sont nombreuses. Le pistil est une capsule le plus souvent courte et renflée, portant à son sommet des stigmates disposés comme les rayons d'un cercle. La plante produit un latex blanc, les feuilles sont pennées ou bipennées.

Pavot-4.jpgLes pavots des moissons

Papaver argemone : pavot argémone. Assez semblable au coquelicot par sa couleur, mais les pétales ne se chevauchent pas, la capsule est velue.

Papaver dubium : pavot douteux. Très proche du coquelicot, s'en distingue surtout par sa capsule oblongue.

Papaver hybridum : pavot hybride. Lui aussi très voisin du coquelicot, ses pétales sont plus sombres et tachés de noir à la base, sa capsule est velue.

Papaver rhoeas : coquelicot.

Les pavots alpins et nordiques

Papaver alpinum L. s.l., espèce alpine d'Europe moyenne, de l'Espagne à la Bulgarie, avec plusieurs sous-espèces souvent élevées au rang d'espèce :

pavot.jpg-  Papaver rhaeticum Leresche (syn. Papaver aurantiacum Loisel.), le pavot des Alpes : pavot doré, pavot orangé, coquelicot d'or. Espèce rencontrée dans les Alpes françaises, les Alpes orientales depuis les Grisons, et les Pyrénées orientales. Les fleurs sont jaunes ou orangées, rarement rouges ou blanches.

-  Dans les Pyrénées centrales on rencontre le pavot de Lapeyrouse, Papaver lapeyrousianum Gutermann ex Greuter & Burdet, à fleurs orangées.

Dans les Alpes centrales et orientales on rencontre les pavots de Sendtner, Papaver sendtneri A.Kern. ex Hayek, et de Burser, Papaver burseri Crantz (syn. Papaver alpinum L. subsp. alpinum), deux espèces à fleurs blanches. PAVOT-3.jpg

-  Dans les Alpes orientales on rencontre également le pavot de Kerner, Papaver kerneri Hayek, à fleurs jaunes.

Dans le Carpates on rencontre par ailleurs le pavot des Tatras, Papaver tatricum (A.Nyár.) Ehrend., à fleurs blanches.

Papaver nudicaule L. : pavot d'Islande, espèce subarctique d'Asie et d'Amérique du Nord, ordinairement bisannuelle, dont diverses sélections à fleur blanche, jaune ou orange sont cultivées comme plantes d'ornement.

Papaver radicatum Rottb. : pavot arctique, montagnes et régions arctiPAVOT-5.jpgques circumpolaires, notamment en Scandinavie. Les fleurs sont jaune pâle, le latex est blanc ou jaune. Le pavot de Lapponie, Papaver lapponicum (Tolm.) Nordh., très semblable et souvent considéré comme une sous-espèce de P. radicatum, se rencontre dans les mêmes régions.

Les pavots d'Orient

Papaver orientale : pavot vivace, dont de nombreuses sélections sont cultivées comme plantes d'ornement.

Papaver somniferum : pavot somnifère, pavot à opium, pavot. Son latex est à l'origine de l'opium.

Espèces apparentées

Menocopsis betonicifolia : coquelicot bleu de l'Himalaya, appelé aussi pavot bleu de l'Himalaya.

Meconopsis cambrica, pavot du Pays de Galles, présent dans le centre et le sud-ouest de la France.

Glaucium flavum, le pavot cornu, présent sur les sables du littoral méditerranéen et des côtes atlantiques.

 

Publié dans FLEURS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article