UNE SEMAINE / UN PAYS / L'AZERBAIDJAN

Publié le par BIENVENUE sur le blog de ZAKK

baku2.jpgDrapeau_Azerbaijan_Ar.jpgL’Azerbaïdjan, en forme longue la République d'Azerbaïdjan, en azéri Azərbaycan et Azərbaycan Respublikası, est un pays du Caucase. Sa capitale est Bakou, sa langue officielle est l'azéri et sa monnaie le manat. Le pays est sorti de l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) en 1991

Histoire

En 1804, le tsar Alexandre conquiert Gandja à la Perse, qui devient Elizavetpol. Le Traité de Golestan en 1813 donne à la Russie les provinces de Perse situées au nord de l’Araks. La ville de Bakou est annexée et devient la capitale d’un gouvernorat aux termes du traité de Turkmanchai de 1828 et du traité de paix conclu à Edirne.

Au cours de la guerre 1877-1878, la Russie s’empare de la région du Kars-Ardahan. À la fin du XIXe siècle, la Russie découvre les richesses en pétrole du pays. Bakou devient le premier producteur mondial de pétrole. Un mouvement azéri relativement structuré émerge au même moment.

azerbaidjan_940x705.jpgEn 1918, l’Azerbaïdjan se proclame république indépendante et forme avec ses pays frontaliers la République fédérative transcaucasienne. La République démocratique d'Azerbaïdjan a existé jusqu'en 1920. C'est alors le premier pays démocratique à majorité musulmane d'Asie, et le premier pays à majorité musulmane à donner le droit de vote aux femmes. En 1920, le pays est occupé par l’Armée rouge et rattaché à l’URSS avant d'être intégré en 1922 à la Fédération transcaucasienne et à l’URSS sous la forme de la République socialiste soviétique d’Azerbaïdjan.

L’Azerbaïdjan proclame son indépendance après l'effondrement du bloc communiste le 30 août 1991.

voyage-azerbaidjan-3.jpgDès la sortie de l'URSS, une guerre opposa l'Azerbaïdjan et l'Arménie à propos du territoire du Haut-Karabagh. Cette guerre fut gagnée par l'Arménie et le Haut-Karabagh est devenu de facto indépendant.

Aboulfaz Eltchibeï, le chef du Front populaire d'Azerbaïdjan (FPA), est élu président au suffrage universel avec 55 % des voix en juin 1992. À la suite d'une courte guerre civile, il est destitué en juin 1993 et remplacé provisoirement par l’ancien dirigeant soviétique Heydar Aliyev, chef du Parti communiste. La destitution d’Eltchibeï est « acceptée » par référendum en octobre 1993 et Aliyev est élu président avec 98,8 % des suffrages.

800px-Shirvan_city.jpgGéographie

L'Azerbaïdjan est un pays situé dans le Caucase. Les trois caractéristiques géographiques principales sont les rives de la mer Caspienne qui constituent le littoral à l'est, les montagnes de la chaîne caucasienne au nord, et les plaines situées au centre du pays. La superficie de l'Azebaïdjan est équivalente à celle d'un pays comme le Portugal, soit approximativement de 86 600 km². Des trois pays de la Transcaucasie (Géorgie, Arménie et Azerbaïdjan), c'est celui qui possède le plus grandvoyage-azerbaidjan-2.jpg espace géographique.

L'Azerbaïdjan est bordé à l'est par la mer Caspienne, et est limitrophe avec la Géorgie et la Russie au nord, l'Iran au sud, et l'Arménie au sud et sud-ouest. Une partie de la région du Nakhitchevan est limitrophe avec la Turquie.

La capitale de l'Azerbaïdjan est Bakou, qui possède le plus grand port sur la mer Caspienne et qui a longtemps été le berceau de l'industrie du pétrole.

Il existe deux subdivisions administratives particulières : le Nakhitchevan, qui est séparé du reste du territoire par une bande de territoire arménien, et le Haut-Karabagh, une région autonome qui clame son indépendance (indépendance non reconnue par la communauté internationale).

L’Azerbaïdjan compte en outre cinq minuscules exclaves, toutes en Arménie : Barkhudarli, Karki, Yukhari Askipara, et Tatli du Sud A et B. Il y a une enclave arménienne en Azerbaïdjan : Artsvashen.

Économie

L'économie de l'Azerbaïdjan est fortement dépendante de l'exploitation du pétrole en mer Caspienne, qui représente 70 % de ses exportations et 50 % du budget de l'État. La croissance est élevée, de l'ordre de 34,5 % en 2006 et 29,3 % en 2007 selon la Banque mondiale.

azerbaidjan-bakou-200.jpgReligions

93,4 % de la population est musulmane, dont environ deux tiers de chiites et un tiers de sunnites. 2,5 % des habitants sont russes orthodoxes, 2,3 % apostoliques arméniens situe principalement dans la république autoproclamée du Haut-Karabagh et le 1,8 % restant a d'autres croyances. Le taux de pratiquants réels des diverses religions est beaucoup plus bas.

Cuisine azerbaïdjanaise

Le climat joue un rôle important dans la formation de la cudiner-azerbaidjan--6-.jpgisine azerbaïdjanaise. La diversité du climat fait que la cuisine azerbaïdjanaise est très colorée et riche. Les notes des voyageurs étrangers visitant l’Azerbaïdjan, montrent que les gens cultivaient le blé, le riz, le sésame, la betterave, la vigne, les pommes, le tabac, le coton, le coing et produisaient de la viande (surtout ovine), du caviar et pratiquaient la pêche.

Les noms des repas nationaux trouvent leurs origines dans la technique de leurs préparations et rappellent les régions d’où ils viennent. Par exemple, le nom du dolma vient de deux mots : doldurmaq signifie « remplir » et dolamaq signifie « rouler ».

Dans la cuisine nationale azerbaïdjanaise la viande de bovins et de moutons est très utilisée. Les archives pr2784468-3943256.jpgouvent que d'antan la viande de cheval et de chameau étaient aussi utilisées. Les Azéris préfèrent la viande des animaux de montagne. On utilise aussi la graisse, les abats et les tripes des animaux dans la cuisine azerbaïdjanaise.

Grâce à la variété des fleuves et des rivières, la cuisine azerbaïdjanaise contient beaucoup de plats de poisson. Les goûts des poissons rôtis, farcis et les chachlik (brochettes) de poisson sont très appréciés.

Parmi les produits volaillers les œufs sont très utilisés dans la cuisine nationale. Les omelettes aux œufs (sebzi800PX--3.JPG kuku), le poulet aux œufs (çığırtma) sont des mets courants très appréciés. Les Azéris aiment utiliser les produits laitiers dans leur cuisine : atlama, dovğa, doğramac, ayranaşı.

Différentes sortes de pain comme lavach, yukha, sengah, khamrali, tendir coreyi, décorent les tables azerbaïdjanaises.

Les pâtes occupent une place importante dans la cuisine azerbaïdjanaise. Dans la cuisine azerbaïdjanaise les repas préparés avec la farine comme duchbéré, gurzé, horra, khechile, khengel, etc., sont plutôt mangés en hiver.

azerbaidjan.jpgLes pâtisseries sont omniprésentes dans la cuisine azerbaïdjanaise. Autrefois, les paysans cultivaient les betteraves sucrières, ils produisaient du miel et ils l’utilisaient dans leur cuisine. Les Azéris sont fiers de leurs baklavas, chekerbouras, halvas, etc. Les différentes confitures sont apparues grâce à la production locale du sucre. La production de sucre raffiné en Azerbaïdjan a commencé au Xe siècle. Les confitures de coings, de cornouilles, de raisins, de figue, de noix et autres fruits sont souvent servies avec du thé. Les sorbets préparés avec des fruits et du sucre sont servis avec des pilafs.

Les vodkas (araq en azéri) faites à base de cornouilles et de mûres sont surtout utilisées comme traitement de certaines maladies. Autrefois, les Azéris préparaient une boisson appelée buzé, apparentée à la bière.

Le thé a une place très importante dans la vie quotidienne azerbaïdjanaise.

 

 

Publié dans UNE SEMAINE - UN PAYS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article