UNE SEMAINE, UN PAYS / L'ESTONIE

Publié le par BIENVENUE sur le blog de ZAKK

800px-Flag_of_Estonia_svg.pngL'Estonie (Eesti en estonien), la République d'Estonie pour les usages officiels (Eeestonie_femme_en_habit.jpgsti Vabariik en estonien), est un pays d'Europe du Nord, situé sur la rive orientale de la mer Baltique et méridionale du golfe de Finlande. Le pays est bordé au nord par la Finlande, à l'ouest par la Suède, au sud par la Lettonie et à l'est par la Russie. Ce pays est généralement regroupé avec la Lettonie et la Lituanie dans un ensemble géopolitique appelé pays baltes. Toutefois depuis son indépendance, l'Estonie demande à être identifié en tant que pays nordique. L'Estonie fait partie de l'Union européenne depuis le 1er mai 2004 et avait prévu d'adopter l'euro le 1er janvier 2008[1], mais cette adoption a été repoussée à 2010. Elle est membre de l'OTAN depuis le 29 mars 2004.

 

L'Estonie est un pays fennique, comme la Finlande ou la Carélie (Russie), les langues fenniques font partie de la famille finno-ougrienne qui inclut les langues sames (Laponie linguistique). L'Estonie est donc abusivement appelé pays balte alors que les Estoniens ne parlent pas une langue balte et ne sont pas de culture balte. Sur ces points, l'Estonie est un pays nordique comme la Finlande, la Suède, la Norvège, le Danemark, l'Islande et leurs États associés. Le terme Pays baltes tend donc davantage à désigner ici un ensemble géographique que linguistique ou culturel.

 

L'Estonie est réputée être un des premiers pays au monde dans l'innovation et l'usage des nouvelles technologies, ce qui lui vaut le surnom d'e-Stonie (ou e-Stonia). C'est en Estonie qu'a été mis au point le logiciel Skype qui compte déjà plus de 400 millions d'utilisateurs. C'est également en Estonie qu'a été créé le logiciel peer-to-peer Kazaa téléchargé par 389 millions d'internautes. 100% du pays est couvert par le wifi.

 

En 2006, la croissance économique du pays était de 11,4% et le chômage ne s'élevait qu'à 4,2% de la population active.

Viru-raba-lahemaa-nature-parkHISTOIRE

9500 av. J.-C. : Les derniers glaciers se retirent d'Estonie nord-occidentale. Dans les régions libérées de la glace se forme une toundra. Premières incursions humaines.

4000 av. J.-C. : Le climat devient plus clément : le pays se couvre de feuillus. Début du néolithique : parmi les clans de chasseurs se répand l'usage de grandes poteries à décor linéaire (céramique dite « peignée »). Ces populations sont considérées comme les ancêtres linguistiques directs des peuples fenniques.

750 : Premiers comptoirs vikings.estonie-pays-arbres-wifi-L-2-copie-1.jpg

1158 : Création de la Hanse ; le grand commerce allemand prend le relais du grand commerce viking.

1238 : Au traité de Stensby, les conquérants se répartissent les territoires. Le nord de l'Estonie est attribué aux Danois, le sud à l'État teutonique, à l'exception des territoires ecclésiastiques.

1248 : Éric IV du Danemark accorde la charte de Lübeck à la ville de Reval (Tallinn).

1285 : Tallinn devient membre de la Hanse.

1346 : Le roi Valdemar IV de Danemark vend ses possessions estoniennes à l'Ordre livonien.

1561 : Liquidation de la Livonie à la demande de ses propres élites germano-baltes, débordées : le sud passe à la Pologne, les anciennes régions danoises passent à la Suède, l'île de Saaremaa revient au Danemark. L'ordre des chevaliers teutoniques est sécularisé : les descendants des chevaliers sont désormais connus sous le nom de « barons baltes ».

port_of_tallinn.jpg1629 : Au traité d'Altmark, la Suède s'empare de toute l'ancienne Livonie.

1632 : Par décision du roi Gustave II Adolphe de Suède, le collège de Tartu devient une université, l'université de Tartu.

1645 : Après un bref conflit, la Suède récupère Saaremaa.

1710 : L'Estonie passe sous domination russe.

1711 : Fermeture de l'université de Tartu.

1721 : Au traité de Nystad (Uusikaupunki), l'Ancienne Livonie passe officiellement à la Russie. Elle sera réorganisée en deux provinces : Estlande (au nord) ou gouvernement d'Estland, et Livlande (au sud, à cheval sur les actuelles Estonie et Lettonie) ou gouvernement de Livonie.

1797 : Des Estoniens commencent à être recrutés pour l'armée russe.

1802 : Réouverture de l'université de Tartu ; les cours sont toujours en allemand, mais une chaire d'estonien apparaît en 1803.

1838 : Fondation à Tartu de la Esthnische Gelehrte Gesellschaft («Société satallinn005.jpgvante estonienne») par des Allemands « estophiles ».

1858 : Guerre de Mahtra » : soulèvement paysan à la suite de l'annonce du report à dix ans de l'application d'une loi sur l'accès des paysans à la propriété de la terre.

1884 : Bénédiction, à l'église d'Otepää, du drapeau bleu-noir-blanc de l'Association des étudiants estoniens, qui deviendra le drapeau national.

(12 avril) : Le gouvernement provisoire russe accorde l'autonomie à l'Estonie dans ses limites linguistiques.

(9 novembre) : Prise de pouvoir par le bolchevik estonien Viktor Kingissepp.

(28 novembre) : En réaction au communisme, la diète d'Estonie se proclame détentrice du pouvoir suprême.

1918 :

(24 février) : Le « conseil des anciens » de la diète proclame l'indépendance de l'Estonie à la veille de la prise de Tallinn par les troupes allemandes.

(novembre) : Les troupes allemandes se retirent. Offensive de l'Armée rouge. Les communistes forment une « commune des travailleurs d'Estonie », sous la présidence de Jaan Anvelt. Début de la « guerre de Libération » anticommuniste.

(janvier-juillet) : Libération de l'Estonie par l'armée nationaliste du général Johan Laidoner.

(5-7 avril) : Élection d'une Assemblée constituante.

(10 octobre) : Adoption de la loi foncière, qui prévoit une vaste réforme agraire : les terres des manoirs seront nationalisées et redistribuées, ce qui reprend en fait une décision du gouvernement communiste.

tallinn_3.jpg1949 : (25 mars) : Vingt mille personnes sont déportées en Sibérie.

1954 : Constitution d'un gouvernement estonien en exil.

1960 : Assemblée Consultative du Conseil de l'Europe adopte la « Résolution 189 (1960) relative à la situation dans les États baltes, à l'occasion du vingtième anniversaire de leur incorporation forcée dans l'Union Soviétique ».

1986-1987 : Campagne écologique contre l'ouverture d'une mine de phosphorite. Pour la première fois, la pression populaire force le pouvoir à reculer.

26 septembre 1987 : Présentation du projet d'autonomie économique de l'Estonie (IME).

1988 :

(avril) : Première réapparition massive des couleurs nationales (bleu-noir-blanc), interdites durant toute la période soviétique. Début de la formation du Front populaire d'Estonie, qui luttera pour le rétablissement de la souveraineté nationale.

(août) : Fondation du premier parti indépendant, le Parti pour l'indépendance nationale de l'Estonie (ERSP).

(16 novembre) : Le Soviet suprême subordonne l'application des lois fédérales sur le territoire estonien à son approbation et proclame la « souveraineté » de l'Estonie.

1989 :

(24 février) : Le drapeau bleu-noir-blanc, redevenu officiel, est hissé au sommet de la tour du Grand Hermann à Tallinn.

(23 août) : Grande chaîne humaine, la voie balte, à travers les trois pays baltes, pour le cinquantième anniversaire du pacte germano-soviétique.Drapeaux.jpg

1990 :

(24 février) : Élection du Congrès estonien, incarnant la continuité juridique de la République d'Estonie d'avant-guerre.

(mars) : Élections au Soviet suprême, remportées par le Front populaire. « Ouverture d'une période de transition vers l'indépendance ».

(3 mars) : 77 % des électeurs se prononcent par référendum pour l'indépendance.

(17 septembre) : Admission de l'Estonie à l'ONU.

2004 :

(29 mars) : Adhésion l'OTAN.

(1er mai) : Adhésion à l'Union européenne de l'Estonie ainsi que de 9 autres membres.

2007 : Crise diplomatique avec la Russie et violentes manifestations à Tallinn de la minorité russe suite à la décision de déplacer le Soldat de bronze, une statue commémorant la libération de l'Estonie par l'Armée rouge, du centre de Tallinn à la périphérie. L'Estonie est alors victime d'une cyber-attaque

Publié dans UNE SEMAINE - UN PAYS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article