UNE SEMAINE / UN PAYS / LA JORDDANIE

Publié le par BIENVENUE sur le blog de ZAKK

petra el deirjordanieLa Jordanie, en forme longue le Royaume hachémite de Jordanie, en arabe Al-’Urdunn, الأردنّ et Al-Mamlaka al-Urduniya al-Hashimiya, المملكة الأردنّيّة الهاشميّة, est un pays du Moyen-Orient. Son territoire est entouré à l'ouest par la Cisjordanie et Israël le long du Jourdain et de la mer Morte, au sud par l'Arabie saoudite, à l'est par l'Irak et au nord par la Syrie, avec en outre un accès à la mer Rouge par le golfe d'Aqaba.

Avec 14 autres pays, la Jordanie fait partie de ce que l'on considère comme le «berceau de l'humanité».

PetraTreasuryHistoire

Beaucoup de civilisations et de royaumes se sont succédé sur le sol jordanien, à cheval entre le croissant fertile et le désert d'Arabie. Certains peuples historiques y ont établi leurs capitales comme les Ammonites, les Édomites, les Moabites. D'autres civilisations ont également dominé cette région, tels les Akkadiens, les Assyriens, les Babyloniens, les Perses, ainsi que l'Égypte pharaonienne ou encore la dynastie hasmonéenne des Maccabées. La civilisation la plus connue en Jordanie a probablement été la civilisation nabatéenne qui y a laissé de riches vestiges archéologiques comme Pétra. L'alphabet arabe semble être né à Pétra.

Des civilisations occidentales ont également régné en Jordanie comme les Macédoniens, les Romains, les Byzantins et les Ottomans. Dès le VIIe siècle, la région a été culturellement musulmane et arabe, à l'exception d'une brève période de domination par les Croisés et sous le mandat britannique.

amman ruines centre villeIndépendance

A l'issue de la Première Guerre mondiale, les territoires qui formeront la Jordanie sont conquis par les Arabes tandis que les Britanniques conquièrent la Palestine. Dans le contexte des promesses faites aux différentes parties et entérinées en 1920 à la Conférence de San Remo, la Palestine est ouverte à l'immigration sioniste et l'indépendance partielle est accordée à la Transjordanie sous le nom d'« Émirat hachémite de Transjordanie » tandis que ces deux territoires sont placés sous tutelle britannique dans le contexte du Mandat britannique sur la Palestine.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, l'armée transjordanienne connue sous le nom de Légion arabe combat en Irak et en Syrie aux côtés des forces britanniques.

En 1946, l'émirat acquiert l'indépendance totale et devient le « Royaume hachémite de Transjordanie ». Il est admis à l'Organisation des Nations unies et rejoint la Ligue arabe.

mannequins-magasins-ammanConflit israélo-arabe

En 1948, le Royaume de Transjordanie est un acteur important de la Guerre de Palestine à l'issue de laquelle il prend le contrôle de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est, qu'il annexe avec l'assentiment de la majeure partie de la population palestinienne et l'appui de la Grande-Bretagne, mais sans la reconnaissance de la communauté internationale. Plusieurs historiens affirment qu'en réalité David Ben Gourion et Abdallah 1er de Jordanie avaient conclu un accord tacite et informel pour se partager la Palestine mais cette thèse est controversée.

En 1949, pour marquer ces modifications territoriales, le royaume change de nom pour devenir le « Royaume hjor tresachémite de Jordanie » (sans le préfixe « -Trans ») ou plus communément, la Jordanie. Il accueille également sur son territoire plusieurs centaines de milliers de Palestiniens chassés par la guerre ou expulsés par l'armée israélienne. Le roi Abdallah est toutefois victime d'un attentat fomenté par les partisans de Mohammed Amin al-Husseini.

Entre 1948 et 1953, la Jordanie combat les incursions d'activistes palestiniens en Israël et les représailles de ces derniers restées célèbres par le massacre de Qibya.

Après la Crise de Suez, le royaume se reproche du régime de Nasser et combat Israël lors de la Guerre des six jours en 1967. Son armée est écrasée en moins de 72 heures de combats par les Israéliens qui s'emparent de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est. Le royaume accueille 300 000 Palestiniens qui fuient les combats ou sont expulsés par les Israéliens. La Jordanie ne participera pas activement à la Guerre du Kippour de 1973.

Jerash - Oval Forum 01Après la Guerre des six jours, le pays perd beaucoup de son prestige aux yeux des Palestiniens qui développent « un État daAjlun Greenns l'État ». Ils mènent leur propre lutte contre Israël depuis le territoire jordanien et Israël y répond par des incursions, comme par exemple la Bataille de Karameh en 1968. Face à la déstabilisation engendrée par les mouvements palestiniens et aux tentatives de putsh contre le pouvoir hachémite, ce dernier lance une répression massive contre les activistes palestiniens en septembre 1970 et chasse les groupes armés du pays.

Géographie

La Jordanie est un pays du Moyen-Orient entouré par la Syrie au nord, l'Irak au nord-est, l'Arabie saoudite à l'est et au sud, et enfin Israël et la Cisjordanie à l'ouest. Toutes ces frontières représentent 1 619 km. La Jordanie possède également 26 km de littoral le lWadi Rumong du golfe d'Aqaba et de la mer Morte. Les principales villes du pays sont Amman (1 181 000 habitants en 2001), Irbid et Zarqa, toutes trois situées dans le Nord-Ouest du pays.

La Jordanie est composée principalement d’un plateau désertique aride à l'Est, et d’une région montagneuse à l'Ouest. La Vallée du grand rift et le Jourdain séparent la Jordanie d'Israël. Le point culminant du pays est le Jabal Ramm à 1 754 m, tandis que la mer Morte est le point le plus bas. Le climat est sec et chaud, surtout sur la plus grande partie du territoire occupé par le désert d'Arabie. Cependant, le pays a une saison pluvieuse à l'ouest de novembre à avril.

 

 

Publié dans UNE SEMAINE - UN PAYS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article