UNE SEMAINE, UN PAYS / LA REPUBLIQUE DE MALTE

Publié le par BIENVENUE sur le blog de ZAKK

MALTE-0.jpgMalte (en maltais : Repubblika ta' Malta, «République de Malte») est un État insulaire, membre de l’Union européenne depuis le 1er mai 2004. C'est le plus petit État de l'Union européenne. Malte a intégré la zone euro le 1er janvier 2008.

MALTE-3.jpgC'est un archipel constitué de huit îles, dont quatre sont habitées : Malte (Malta en maltais), Gozo (Għawdex), Comino (Kummura) et Manoel ; quatre autres sont inhabitées : Cominotto (Kemmunett), Filfla et les deux îles de Saint-Paul ( Gżzejjer ta’ San Pawl). L’archipel est situé entre la mer Méditerranée orientale et occidentale à 93 kilomètres de la Sicile et à 288 kilomètres à l’est de la Tunisie, à environ 340 kilomètres au nord de la Libye et 570 km à l’ouest de la Grèce (ou plus précisément de la Céphalonie). Sa localisation stratégique lui a valu les convoitises de nombreuses civilisations au cours des âges.

MALTE-4.jpgHistoire

L'histoire de Malte est dès le Néolithique liée à la Sicile jusqu'à l'arrivée des Chevaliers de l'Ordre de Saint-Jean en 1530. Napoléon chasse les Chevaliers de Malte en 1798 avant que les Maltais fassent appel à l'Empire britannique en 1800 qui en fait une colonie jusqu'à l'indépendance en 1964.

Préhistoire (5400 à 725 av. J.-C.)

Malte n'est peuplée que vers 5400/5200 av. J.-C. par des groupes néolithiques d'agriculteurs-éleveurs-pêcheurs venant de Sicile[4]. Ils mettent en place une civilisation préhistorique importante qui est à l'origine des plus anciens monuments mégalithiques, encore existants, de l'histoire de l'humanité.

Antiquité (725 av. J.-C. à 870)

Par sa position au centre de la Méditerranée l'archipeMALTE-7.jpgl maltais est un relais évident, compte tenu de ses ports naturels. Les Phéniciens, grands navigateurs, utilisent Malte à partir du Xe siècle av. J.-C.. Ils installent une colonie dans les îles de l'archipel vers 725 av. J.-C.. Des Grecs s’installent également du VIIe au Ve siècle av. J.-C. et partagent apparemment pacifiquement les îles avec les phéniciens. Avec le déclin de la Phénicie l’île passe sous le contrôle de Carthage en 480 av. J.-C. C'est une colonie précieuse dans la lutte que les Carthaginois mènent contre les Grecs et ensuite contre les Romains. À la faveur des guerMALTE 5res puniques, l’île passe sous le contrôle des Romains en 218 av. J.-C. jusqu'au démantèlement de l'empire romain en 395[8]. Probablement vers 445, l'île de Malte subit l'occupation Vandales et vers 477 celle des Ostrogoths. Elle revient ensuite sous le contrôle de l'Empire romain d'Orient qui est alors Empire byzantin. Elle le reste jusqu'à la conquête de Malte par les Arabes.

Moyen Âge (870 à 1530)

En 870 les Aghlabides s'emparent de l'archipel lors de la conquête de la Sicile. En 1090, les Normands, maîtres de la Sicile, menés par le comte Roger de Hauteville, s’emparent de Malte. En 1127, l’île passe sous domination sicilienne. Pendant cette période, les Maltais se rechristianisent mais conservent leur langue proche de l’arabe tunisien, tout en empruntant massivement une partie de leur vocabulaire au sicilien et à l’italien. L'archipel accueille des familles juives chassées d'Espagne en 1492.

Lorsque Charles Quint se rend une première fois en Italie en 1529 pour MALTE-9.jpgse faire couronner empereur par le pape Clément VII, ce dernier intercéda en faveur de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem[10], un ordre hospitalier et militaire consacré en son temps à la défense du Royaume latin de Jérusalem, pour que celui-ci retrouve une souveraineté après avoir été chassé de Rhodes par les Ottomans. C’est à Bologne le 24 mars 1530, que Charles Quint signe le diplôme concédant à l’ordre «en fief perpétuel, noble et franc, les villes, châteaux et îles de Tripoli, Malte et Gozo avec tous leurs territoires et juridictions» ensemble hérité des possessions de Naples et de Sicile.

Chevaliers de Saint-Jean (1530 à 1798)

DMALTE-8.jpgélaissant Mdina, ancienne capitale de l’île, l’Ordre installe son couvent dans le port de Birgu où le grand maître Philippe de Villiers de L'Isle-Adam fit édifier plusieurs fortifications en vue de mettre l’île en état de défense contre une éventuelle attaque des Ottomans.

Le Grand Siège intervient le 19 mai 1565 quand Mustapha Pacha et l’amiral Piali Pacha font débarquer à Marsaxlokk un premier contingent de leurs 40 000 soldats. Le grand maître Jean Parisot de La Valette ne peut opposer qu’environ 9 000 hommes dont 592 chevaliers. Le grand siège de Malte se termine le 13 septembre, après l’arrivée des renforts siciliens du vice-roi Don Garcia de Tolède, par la défaite des Ottomans qui perdent plus de 12000 hommes dont le corsaire Dragut. Les pertes maltaises s’élèvent à environ 9000 personnes dont des femmes, des enfants et des vieillards qui n'avaient pu être évacués en Sicile, et 313 chevaliers. La victoire est célébrée avec éclat et reste une des plus grandes victoires de la chrétienté sur l'empire ottoman.

En 1675 puis de nouveau en 1676, une épidémie de peste frappe l'île faisant 11300 victimes sur une population estimée à 60000 habitants.

Malte dans l'Empire britannique (1800 à 1964)

MALTE-12.jpgLa domination de l'Ordre prend fin en 1798 avec la prise de l’île par Napoléon Bonaparte lors de son voyage vers l'Égypte[16]. En 1800, les Maltais appellent les Britanniques à l’aide en raison du pillage systématique de l’île par les troupes napoléoniennes et plusieurs lois impopulaires promulguées par Bonaparte. En 1802, le traité d'Amiens ordonne le rétablissement de la souveraineté sur l'île à l'Ordre mais rencontre l'opposition du Congrès nationaMALTE-2.jpgl. Les Britanniques refusent alors de rendre l’archipel à l’ordre de Malte et l’annexent officiellement à l’Empire britannique en 1816 après la signature du traité de Paris de 1814. Toutefois les Britanniques ne sont pas mieux acceptés que les Français : ils imposent unilatéralement leur langue et accaparent le pouvoir politique et économique. Cette situation d’exploitation coloniale provoque en retour la montée de revendications nationalistes et les Britanniques doivent concéder une nouvelle constitution augmentant le nombre d’élus maltais au Conseil législatif puis reconnaître (1934) la langue maltaise.

Seconde Guerre mondiale

Durant la Seconde Guerre mondiale, Malte joue un MALTE-6.jpgrôle important en raison de sa position stratégique qui gêne considérablement le ravitaillement des armées de l’Axe en Afrique du Nord dans leur tentative de s’emparer du canal de Suez. Cela lui vaut la Croix du roi George pour sa résistance héroïque face au blocus et aux bombardements incessants (16000 tonnes de bombes faisant 2000 victimes), croix qui figure aujourd’hui sur le drapeau national. Pendant la guerre un certain nombre de jeunes maltais, généralement des étudiants en Italie avant la déclaration de la guerre, qui se considéraient proches de l'Italie, se battent dans l'armée italienne pour rattacMALTE-15.jpgher leurs îles au Royaume ; l'un d'entre eux, Carmelo Borg Pisani, pro italien, nationaliste maltais et fasciste, après avoir participé à la campagne de Grèce avec l'armée italienne, est envoyé à Malte pour espionner l'archipel. Capturé, condamné par le Conseil de guerre, il est exécuté par les Britanniques, pour conspiration le 28 novembre 1942.

Indépendance (depuis 1964)

L’indépendance du pays est reconnue le 21 septembre 1964, mais Malte conserve la MALTE-10.jpgreine Élisabeth II à sa tête comme de nombreux pays du Commonwealth. Ce n’est que 10 ans plus tard, le 13 décembre 1974, sous l’impulsion du Premier ministre Dom Mintoff que Malte proclame la république et élit un président à sa tête. En 1984 se déroulent d'importantes manifestations contre des mesures de restriction de l'enseignement religieux et des biens du clergé. Cette même année, le pays signe des accords avec la Libye et l'URSS.

L’adhésion de Malte à l’Union européenne devient effective le 1er mai 2004, 11 ans après le début des premières négociations. Malte fait partiMALTE-1.jpge de la zone euro depuis le 1er janvier 2008.

Géographie

Le territoire maltais est un archipel, situé au centre de la mer Méditerranée, à la frontière entre la Méditerranée occidentale et la Méditerranée orientale et entre l’Afrique du Nord (cap Bon) et à 100 km du sud de l’Europe (Sicile).

Seules les trois îles principales sont habitées : Malte, Gozo (Għawdex) et Comino (Kemmuna). Les îlots de Cominotto et de Filfla restent sans résidents permanents. L’île de Malte mesure 27 km dans sa plus grande longueur et 14,5 km dans sa plus grande largeur. Son point culminant est le Ta'Dmejrek (253 m).

MALTE-11.jpgLe climat local est de type méditerranéen, avec des hivers pluvieux et des étés chauds et secs. On y compte en moyenne 60 jours de pluie par an.

Le sud de Malte n’est pas le point le plus au sud de l’Union européenne (lequel se trouve dans l'extrême sud de l'île de Chypre).

L’archipel maltais est situé sur la plaque tectonique africaine.

Publié dans UNE SEMAINE - UN PAYS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article