UNE SEMAINE, UN PAYS / LE KENYA

Publié le par BIENVENUE sur le blog de ZAKK

Kenya_maasi_jumping.jpgDrapeau-Kenya.jpgLe Kenya, en forme longue la République du Kenya, en swahili Jamhuri ya Kenya, en anglais Republic of Kenya, est un pays d’Afrique de l'Est. Il est limitrophe du Soudan et de l’Éthiopie au nord, de la Somalie à l’est, de l’Ouganda à l’ouest et de la Tanzanie au sud-ouest. Il est baigné par l’océan Indien au sud-est.

Étymologie

Son nom provient de celui de son plus haut sommet, le mont Kenya que les Kamba appellent Kiinyaa qui signifie « montagne de l'autruche ». Ce dernier nom renvoie à la couleur des pics qui sont blancs avec la neige et noirs avec les rochers, ressemblant au plumage du mâle.

L'orthographe actuelle dérive d'une série d'évolutions depuis que Johann Ludwig Krapf l'a observé en 1849. Déformant le mot Kiinyaa, il lui attribua le nom de Kegnia (ˈkiːnjə dans la kenya-Kurias_singing_and_dancing.jpgprononciation phonétique en anglais).

Lorsque le Kenya obtient son indépendance, Jomo Kenyatta est élu premier président. La coïncidence sur l'orthographe de son nom de famille entraîne le changement de la prononciation de Kenya, qui devient ˈkɛnjə dans la prononciation phonétique anglaise.

Histoire

Précoloniale

La vallée du grand rift est souvent désignée comme le « berceau de l'humanité » en raison des nombreux fossiles d'hominidés qui y ont été trouvés. Les plus anciens, des Proconsuls datant du Miocène, ont été découverts sur l'île d'origine volcanique de Rusinga par Louis Leakey. D'autres découvertes indiquent que des hominidés comme Homo habilis et Homo erectus vécurent au Kenya il y a 2,6 millions d'années (Plaisancien).

Kenya-lion.jpgDes peuples venus du nord, parlant une langue couchitique, arrivèrent dans la région aux alentours de 2000 « av. J.-C. ». A la fin du 1er millénaire, arrivèrent, de l'ouest, des peuples bantous. Enfin, à partir de 1500 « apr. J.-C. » arrivèrent les peuples de langues nilotiques venus du nord-ouest.

Coloniale

L'histoire coloniale du Kenya débuta dès le VIIIe siècle avec l'établissement de colonies arabes et perses le long des côtes.

Au début du XVIe siècle arrivent, dans le sillage de Vasco de Gama, les Portugais Kenya-elephant.jpgdont la domination sera éclipsée par celle des sultans d'Oman en 1698. Cependant, ces colonisations restent confinées à la côte du Zanguebar sans désirs d'exploration vers l'intérieur du continent; le but étant le contrôle de la route maritime des Indes.

Suite aux explorateurs, comme Eduard Carl Oscar Theodor Schnitzer, la colonisation complète du Kenya débuta d'abord par ce qui fut un protectorat allemand sur ce qui était auparavant une partie des possessions du sultan de Zanzibar. En 1895, elle est cédée par Berlin au Royaume-Uni à la suite de l'arrivée dans l'intérieur des terres, en 1888, de la Compagnie britannique impériale d'Afrique de l'Est.

Le nouveau protectorat est appelé Afrique orientale britannique. En 1902, les colons blancs sont autorisés à accéder aux hautes plaines fertiles. Ces colons eurent une influence dans le gouvernement avant même qu'il ne soit officiellement déclaré colonie de la Couronne en 1920, mais les Africains furent exclus de participation politique dKenya-gnou.jpgirecte jusqu'en 1944.

D'octobre 1952 à décembre 1959, la rébellion Mau Mau combat la loi coloniale britannique. Les décideurs britanniques firent alors participer de plus en plus des Africains aux processus gouvernementaux, afin de couper les rebelles de leur soutien. Les premières élections directes pour Africains au Conseil législatif eurent lieu en 1957.

Bien que les Britanniques espérèrent transmettre le pouvoir à un groupe modéré, ce fut le Kenya African National Union (KANU) de Jomo Kenyatta, membre de la tribu des Kĩkũyũ et ancien prisonnier sous la loi martiale, qui forma le premier gouvernement peu après l'indépendance du pays le 12 décembre 1963.

Postcoloniale

Un an plus tard Kenyatta devenait le premier Président de la République.

En 1964, le parti minoKenya-guepards.jpgritaire, le Kenya African Democratic Union (KADU), coalition de petites tribus craignant la domination des plus grandes, s'autodissout et rejoint le KANU.

En 1966 est créé le Kenya People's Union (KPU), parti gauchisant petit mais jouant un grand rôle. Il était dirigé par Jaramogi Oginga Odinga, ex vice-président et sage Luo. Après une visite mouvementée de Kenyatta dans la province de Nyanza, le KPU est interdit et son chef emprisonné.

À la mort de Kenyatta le 22 août 1978, le vice-président Daniel Arap Moi devient président par intérim, puis officiellement président le 14 octobre après avoir été élu à la têKenya-crocodile.jpgte du KANU et désigné comme son seul candidat. Il est Kalenjin et non Kikuyu.

En juin 1982, l'Assemblée nationale inscrit dans la Constitution le parti unique, mais cette clause est rejetée par le Parlement en décembre 1991. En décembre 1992, des élections multipartites donnent au KANU et son chef la majorité des sièges, et Moi est réélu pour un mandat de cinq ans, tandis que les partis d'opposition s'emparent de 45 % environ des sièges parlementaires.

Le nombre de partis politiques passa de 11 à 26 suite à une libéralisation en novembre 1997. Après une courte victoire aux élections de décembre 1997, le KANU conserva sa mKenya-gazelle.jpgajorité parlementaire, et Moi fut à nouveau élu.

Ne pouvant constitutionnellement se représenter en décembre 2002, Moi tenta sans succès de faire de Uhuru Kenyatta, fils du premier président du Kenya, son successeur. Une coalition disparate de partis d'opposition remporta les élections, et son chef, Mwai Kibaki, ancien vice-président de Moi, fut élu Président à une large majorité.

Allié des États-Unis dans la lutte contre les islamistes Kenya_girafe.jpgde Somalie, dont certains auraient trouvé refuge dans l'est du Kenya début 2007, le pays a connu de graves troubles à la suite de la réélection contestée du président Mwai Kibaki en décembre 2007. Le Kenya touché par la sécheresse et l'augmentation du prix des denrées de base subit actuellement une grave crise alimentaire.

Géographie

Données générales

Le Kenya se situe dans l’est du continent africain et a pour pays voisins l'Éthiopie, l'Ouganda, la Somalie, le Soudan et la Tanzanie. Il est bordé par l'océan Indien sur 536 km et a une superficie de 580 367 km2. Sa capitale est Nairobi.

Climat

Le climat du Kenya est très diversifié. Les côtes ont un climat chaud et humiKenya-zebres-copie-1.jpgde tandis que les régions sèches et froides sont aussi présentes.

Il y a deux saisons de pluie: - pluies abondantes: avril et mai - faibles pluies: octobre et novembre

Le Kenya est traversé dans sa partie centrale par l'équateur. Les régions situées au nord de celui-ci (soit les deux tiers du pays) ont un climat désertique ou semi-désertique. Sur la côte, soumise à la mousson chaude et humide de l'océan Indien, la température moyenne varie de Kenya-gazelle-girafe.jpg24,4°C en juin-juillet à 27,8°C de février à avril. Les hauts plateaux sont plus tempérées (de 11°C à 21°C à Nairobi en juillet ; de 13°C à 26°C en février).

La région du lac Victoria est, selon la classification de Köppen, de type Aw.

Températures : les moyennes les plus basses se situent entre 17 et 19°C, les plus élevées entre 27 et 29°C. Les minimums nocturnes enregistrés surviennent en août et septembre avec des températures de l'ordre de 12°C. Les maximums diurnes peuvent atteindre 37°C entre décembre et avril.

Pluviométrie : la saison des pluies a lieu entre les mois de mars et de mai. Les précipitations les plus importantes se déroulent au mois d'avril, avec 200 mm. Une petite saison pluvieuse survient également en novembre et décembre avec une moyenne de 100 mm et un maximum de 140 mm. Le mois le plus sec est janvier (entre 48 mm et 79 mm).

Kenya-hippopotame.jpgPlaines

Les plaines se trouvent sur la partie est du pays et sont occupées principalement par les savanes.

Lacs et littoraux

Grâce à la vallée du Rift de nombreux lacs se sont formés le long de cette faille, tel le lac Turkana au nord du pays. Ce lac est bordé par le désert de Chalbi et est d’un grand intérêt ornithologique, où l’on peut trouver entre autres flamants roses, marabouts et pélicans. Le lac Victoria, que le Kenya partage avec la Tanzanie et l’Ouganda, qui est l'une des sources du Nil.Kenya-phacochere.jpg

L’océan Indien borde plus de 500 km de côtes kényanes, constituées de plages de sable fin. Les îles Funzi s’étendent au large. La ville de Mombasa est en réalité une île reliée à la terre ferme par une digue à l'ouest, un pont au nord et un ferry au sud.

Toutes les terres légèrement en retrait sur le littoral sont des terres arables où l’on cultive beaucoup de bananes, de mangues, de cocotiers et de frangipaniers.

Parcs naturels

Le parc national de Meru est en restauration complète actuellement dans le cadre d'un projet de développement intégré : reconstitutiKenya-flamants-roses.jpgon et renforcement de l'écosystème, réimplantation de nouvelles populations animales, reconstruction des infrastructures touristiques. L'objectif étant de permettre une rapide autonomie financière et un développement local qui bénéficie aux populations de la région ... Le projet du parc Meru est le fruit d'une collaboration étroite entre le Kenya Wildlife Service et des organismes français, l'Agence française de développement et le Fonds Français pour la Nature et l'Environnement et doit beaucoup à l'énergie et l'acharnement d'un homme : Mark Jenkins.

Safari au parc TsavoLes parcs qui attirent les touristes sont nombreux aujourd'hui, avec en particulier le plus grand, le Tsavo, Amboseli, dans lKenya-buffle.jpgequel chacun se doit de commencer son safari aux aurores pour voir les animaux sur fond de Kilimandjaro rosissant, et surtout le Masai Mara Park. Ce dernier, qui tient son nom de la rivière Mara qu'il traverse, est le prolongement naturel du Serengeti, de l'autre côté de la frontière avec la Tanzanie. On peut y admirer la fierté du Kenya, « The Big Five » : lion, éléphant, buffle, rhinocéros et léopard. Le centre refuge des animaux sauvages se retrouve dans la ville de Mombasa. Il sert à soigner les animaux blessés et à les tenir en vie artificiellement durant un certain temps. Il sert aussi a effectuer des test de santé sur les animaux « d'attraction », c'est-à-dire ceux qui figurent sur la liste des parcs fauniques.

Publié dans UNE SEMAINE - UN PAYS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article