UNE SEMAINE, UN PAYS / LES ILES TRINIDAD & TOBAGO

Publié le par BIENVENUE sur le blog de ZAKK

800PX--1.JPGTrinidad_and_Tobago_svg.pngLa République de Trinidad-et-Tobago (ou Trinité-et-Tobago) est un État caribéen situé dans la mer des Antilles, au large du Venezuela. Membre du Commonwealth, la langue officielle est l’anglais. Trinité-et-Tobago est composée de deux îles distantes de 32 km : Trinité et Tobago. La capitale de ce pays est Port d'Espagne. Scarborough est le chef-lieu de l’île de Tobago.

Histoire

700 ans avant la découverte de Trinité-et-Tobago par Christophe Colomb, l’île était peuplée par de nombreux indiens Caraïbes ou Arawaks. Au moment de la colonis228745_32INTRXZZTBQQUFPTSI34TOWRU671X_100_0427_H214246_L.jpgation par les Espagnols, on comptait 40 000 Amérindiens. Pour cette population, l’île de la Trinité servait de transit entre l’Amérique du Sud et la Caraïbe.

Colonisation

En 1498, Christophe Colomb découvre l’île qu'il baptise Trinidad (Trinité). En 1532, l’Espagne s’empare de l’île et débute la période de la colonisation espagnole. L’origine diverse de flamboyant.jpgses habitants donne naissance à une culture particulière à l’île, dont le carnaval qui est un élément essentiel. Deux langues coexistent sur l’île : la langue créole et la langue française qui devient la langue véhiculaire. En effet, cette île est à prédominance française malgré sa colonisation par les Espagnols. Ce phénomène va faire dire à Eric Eustace Williams, historien trinitéen et premier ministre de son pays 1962 à 1981 : « L’Espagne règne, mais la France gouverne ».

Fleurs.jpgEn 1797, Trinidad-et-Tobago sont conquises par les Anglais à qui elles sont officiellement attribuées en 1802. Tobago fait partie de la Windward Islands Colony (la colonie des îles-du-Vent) jusqu’en 1899, où elle est rattachée à Trinidad pour former une seule colonie, afin de lui apporter une plus grande stabilité financière. Tobago devient alors une annexe de l’île de la Trinité.

Le Cacao Criollo, introduit par les espagnols en 1525 est décimé en 1727 par des épidémies (Phytophthora) amFleurdhibiscus.jpgenant les planteurs amérindiens, dont c'était la seule exportation., à créer en 1757 un mélange avec l'autre variété, plus robuste, le forestero, pour créer le cacao Trinitario. Cette innovation est soutenue en 1783 par l'arrivée d'immigrants français créoles, alors que l'île est encore très peu peuplée: seulement 2813 habitants dont 2082 sont des amérindiens, soit une proportion des trois-quarts, connue dans aucune autre île de la Caraïbe. Mais dès 1789, les amérindiens ne représentent plus que 11% de la population.

Fort de sa réussite la culture du cacao Trinitario est introduite au Sri Lanka en 1834 et en 1880. Sa culture s'étend ensuite à Singapour, aux îles Fiji et Samoa, en Tanzanie, à Madagascar et à Java.

vgep0xu6.jpgDès 1830, Trinité-et-Tobago était le troisième producteur au monde[6] après le Venezuela et l'Équateur. La pénurie de main d'oeuvre sur les plantations fut compensée entre 1838 et 1917, par l'arrivée de 500.000 Indiens dans la Caraïbe dont une partie à Trinité-et-Tobago. Entre 1866 et 1870, sous l'administration du gouverneur Gordoen, l'île décida d'attribuer les "terres de la Couronne" à des petits planteurs, le plus souvent des anciens esclaves, et les forêts de la plaine centrale devinrent des cacaoyères.. Près de 7.000 des 11.000 esclaves avaient en effet quitté les plantation de leur ex-maîtres…

Trinité-et-Tobago connut dans la foulée un "âge d'or du cacao" entre 1870 et 1930, année où sa production était de 30.000 tonnes, puis une chutwg-trinidad-and-tobago-1.jpge, face à la montée en puissance des pays africains.

L’indépendance de l’île

En 1962, Trinité-et-Tobago devient un État indépendant. Le début des années 1970 marque pour cette île une période de grave crise économique et sociale. Le choc pétrolier de 1973 engendre une hausse rapide des revenus pétroliers du pays. Au début de l’année 1975, le taux de chômage atteint 17 % et celui de l’inflation 23%.

En 1976, le pays devient une république au sein du Commonwealth. Dans les années 1990, l’île vit un essor économique grâce aux revenus du pétrole.

 

Géographie

Réunis depuis 1889 sous une même administration coloniale et obtenant l’indtrinidad_and_tobago_6.jpgépendance en 1960 au sein du Commonwealth, Trinité-et-Tobago sont les plus méridionales de la Caraïbe. Ces îles des Antilles sont localisées à 12 km au large du Venezuela, à proximité du golfe de Paria. D’une superficie totale de 5 128 km2, cet état comprend deux îles (île de la Trinité et Tobago), distantes de 32 km ayant pour superficie respective 4 827 km2 et 303 km2.

 L’île de la Trinité est constituée de trois chaînes sédimentaires plissées, de direction est-ouest, entre lesquelles s'étendent deux plaines drainées par le Caroni au nord et l'Orthoire au sud. Q94208711_211b974642_o.jpguant à l’île de Tobago, c’est un plateau d'origine volcanique creusé de nombreuses vallées.

Les principales villes sont Port d'Espagne avec 50076 habitants, San Fernando (30115 habitants) et Arima (29483 habitants). L’État compte plus de 1,3 million d’habitants. L'une des principale agglomération est l'East-West Corridor qui regroupe 41 % de la population.

Trinité-et-Tobago est divisé en neuf comtés (Diego Martin, San Juan, Arima-Tunapuna-Piarco, Chaguanas, Couva-Tabaquite-Talparo, Sangre Grande, Siparia, Peñal Débé et Princes Town), en trois municipalités (Port d'Espagne, Point Fortin et San Fernando) et une section (Tobago). Le pays est occupé par trois chaînes de montagnes dans la partie nord qui sont la continuité de la cordillère vénézuélienne, Northern Range et Southern Rande. L’altitude maximale du pays est atteinte par le mont Aripo qui culmine à 940 mètres.

Publié dans UNE SEMAINE - UN PAYS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article